Art et architecture

L’empreinte indélébile de l’art éphémère

à la découverte de créations temporaires et de merveilles fugitives

Les choses les plus fugaces sont parfois celles dont l’impact est le plus durable. Les artistes n’ont cessé de trouver l’inspiration dans le concept d’éphémère à travers des ?uvres pensées non pas pour la postérité, mais pour se dissiper, emportées par le vent ou les vagues. Plus que jamais, les artistes contemporains explorent la fugacité, célébrant la liberté qu’elle confère et l’impact symbolique du passager. De ce courant surgissent des ?uvres contemporaines uniques, terminées pour être déconstruites, et les ?uvres pionnières du Land Art, travaillant la beauté temporaire et froide du sable et de la glace. L’attrait de l’art éphémère continue à fasciner, à inspirer et à surprendre.

Des ?uvres éphémères pour un monde en transformation

Observé in situ, l’art éphémère transforme la fa?on dont le spectateur per?oit son environnement, rappelant avec force la nature transitoire du monde que nous habitons. En s’imprégnant de la fugacité d’une ?uvre, et par extension, la fugacité de tout ce qui nous entoure, l’artiste éphémère et le spectateur accèdent tous deux à une série de symboles et de significations. L’?uvre, ses matériaux et l’espace qu’elle occupe ne sont que des instantanés, amenés à se transformer ou à dispara?tre complètement d’un moment à l’autre pour perdurer ensuite seulement dans notre mémoire commune.

Si les ?uvres d’art éphémères sont typiquement associées à l’art vernaculaire du XXe et du XXIe siècle, elles trouvent leur origine dans les traditions ésotériques de temps révolus. En effet, l’art méditatif du mandala, qui occupe une place importante dans la culture picturale orientale, pourrait bien en être l’un des exemples les plus anciens. Une fois terminés, ces cercles de sable coloré étaient dispersés dans le vent. C’est dans l’acte de création et l’état de concentration qui l’accompagne que réside leur valeur, et non dans le produit fini.

L’art éphémère moderne trouve ses origines dans la scène artistique berlinoise et new-yorkaise des années 1960. Joseph Beuys et son Fluxus Group, un collectif créatif d’influence qui organisait des happenings et des performances subversives, étaient convaincus que l’art devait se départir du carcan des galeries. Leur héritage se ressent aujourd’hui dans les nombreuses expositions temporaires en plein air qui invitent les foules à s’émerveiller de la transformation d’un espace. Des ?uvres telles que Fog X FLO, de Fujiko Nakaya, où une brume informe traverse des centres-villes et des espaces naturels, amènent l’éphémère à sa conclusion logique tout en produisant le plus bel effet.

Sand mandala. Crédit photo ©Jamyang Zangpo, Getty Images
L’influence durable du Land Art éphémère
Tangential Circular Negative Line Sculpture par Michael Heizer, Val de Bagnes. Crédit photo ©verbier.ch

Le Land Art est l’un des premiers courants artistiques à faire de l’éphémère sa raison d’être. Les concepts de mémoire, de croissance et d’érosion s’expriment au travers des forces de la nature et se cristallisent dans des ?uvres temporaires marquantes. Andy Goldsworthy, connu pour ses créations interagissant de fa?on intime avec le paysage, fait partie des artistes du Land Art les plus révérés. Ses sculptures, souvent évocatrices des mandalas, sont composées de glace, de neige, de feuilles mortes et d’autres matériaux amenés à fondre, à se disperser ou à dispara?tre.

D’autres artistes du Land Art utilisent des matériaux et lieux éphémères et jouent avec les échelles, suscitant des réflexions sur la nature et le potentiel de l’art. L’?uvre de Michael Heizer en 1969, Double Negative, en est un exemple monumental. En creusant une tranchée de cinq?cents mètres de long au bord d’un canyon, l’artiste pla?a son ?uvre éphémère aux caprices de l’érosion naturelle qui la transforma peu à peu. Michael Heizer lui-même déclara que l’?uvre originale avait disparu dès l’instant où le premier grain de sable s’était déplacé, la modifiant inexorablement.

L’héritage de Goldsworthy, Heizer et leurs confrères inspire les artistes d’aujourd’hui, au travers d’?uvres sculpturales éphémères soulignant la fragilité et la fugacité de la nature. En 2018, Olafur Eliasson créa Ice Watch, une installation composée de douze blocs de glace fondant lentement dans des espaces publics. Ce superbe exemple d’art éphémère frappa l’opinion publique tant par son rendu visuel saisissant que par son puissant message.

Créer pour des paysages en perpétuelle évolution

Aujourd’hui, l’art éphémère reflète notre époque, d’un point de vue matériel et conceptuel. Les artistes ont toujours eu pour responsabilité de tenir un miroir face à la réalité et le caractère temporaire de l’art éphémère a une portée symbolique profonde qui n’échappe pas à son spectateur. Contempler ces ?uvres relève du privilège, celui de saisir un instant précieux entre tous.

De ce point de vue, l’art éphémère possède certaines caractéristiques de la performance et ouvre la voie à une liberté artistique qui n’aurait sans doute pas pu exister dans une exposition permanente. En témoigne l’artiste contemporain slovène JAŠA, qui a re?u carte blanche pour revisiter la décoration d’un h?tel pendant un an, avant qu’il ne soit rénové par des professionnels. Son approche anarchique et les fioritures décoratives qui le caractérisent ont donné naissance à une véritable ?uvre d’art immersive, où chaque pièce est utilisée comme une toile blanche. Dans la même veine, les installations lumineuses de Cai Guo-Qiang, illuminant le ciel l’espace d’un instant, génèrent des ?uvres brillantes, con?ues pour dispara?tre la seconde suivante.

Martin Hill, artiste environnemental néo-zélandais, a créé une sculpture se reflétant dans un lac. En employant des techniques de compression et de tension, il est parvenu à produire une forme robuste à partir de quelques matériaux essentiels.

Intrinsèquement, l’art éphémère intensifie notre rencontre avec une ?uvre en pla?ant l’une de ses facettes au premier plan. Lorsque nous regardons quelque chose qui suscite un choc esthétique, son impact existe en premier lieu dans l’instant présent pour être ensuite préservé dans notre mémoire ou sublimé par une contemplation prolongée. L’art éphémère le plus remarquable vient raffiner, exacerber et explorer cette essence.

Synergy. Crédit photo ©Martin Hill
UNE BEAUTé FUGACE RENDUE éTERNELLE
Skin Caviar Correcteur Parfait

En 2020, La Prairie met à profit son expertise du caviar et crée Skin Caviar Correcteur Parfait. Cet anti-cernes à la texture légère et onctueuse répond à un désir de perfection?: il allie une correction immédiate et des bénéfices soins à long terme, pour un regard parfait.

Fusion sublime entre la science du caviar et de l’art de la couleur,  Skin Caviar Correcteur Parfait est infusé d’Eau de Caviar capturant les composants les plus délicats du caviar. Il y associe l’Extrait de Caviar, reconnu pour ses propriétés liftantes et restructurantes. Cette formule est encore renforcée par le Complexe Cellulaire exclusif La Prairie. Ces puissants ingrédients fusionnent avec un cocktail dernière génération de pigments, dans une texture correctrice légère, pour sublimer instantanément et durablement votre teint.